Menu

Goethe - un pionnier de la psychologie des couleurs

Bien que cela puisse sembler étonnant, le grand poète Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832) fut un pionnier dans la description de l’impact des couleurs sur les gens.

Goethe

Goethe était un grand connaissance des aspects physiques et chimiques de la couleur, ce qui l’amena presque malgré lui à écrire une « théorie des couleurs ». Il voulait créer une encyclopédie du monde des couleurs et, en 1810, il publia le grand ouvrage « Zur Farbenlehre ». Au chapitre cinq, intitulé « L'effet moral sensuel des couleurs », il décrit la signification des couleurs pour l'homme et son impact sur son humeur.

Lorsqu’on se demande comment les couleurs nous influencent, on doit imaginer un effet qui n'est pas une loi, mais qui s'offre comme une opportunité, un effet sous forme de réponse plutôt que d'une réaction mécanique. On ne peut s'attendre à pouvoir présenter ces résultats comme des « faits » scientifiques objectifs, a déclaré Goethe.


Goethe a écrit sur les couleurs chaudes et froides et sur les différentes manières dont elles pouvaient influencer l'homme selon la teinte. Il distingue les couleurs positives et les couleurs négatives.


Les couleurs positives sont le jaune, jaune rougeâtre (orange), jaune-rouge (vermillon, cinabre). Elles rendent l'esprit agile, elles activent et stimulent.


 Les couleurs négatives sont le bleu, le rouge-bleu et le bleu-rouge. Elles procurent une sensation de trouble, faiblesse et désinvolture, a déclaré Goethe.