Menu

William Moulton Marston : Les émotions chez les personnes normales

Le modèle DISC remonte à 1928. À l'année où William Moulton Marston (1893-1947) publia son livre « Emotions of Normal People » (Les émotions chez les personnes normales).

marstonC'était à un moment où la psychologie était encore une jeune science. Contrairement à beaucoup de ses contemporains, tels que Freud et Jung et al, Marston ne s’intéressait pas aux comportements déviants ou aux maladies mentales, mais à la façon dont les gens normaux se comportaient lorsqu'ils interagissaient avec d'autres personnes et le monde qui les entourait. Marston était un académicien titulaire d'un BA de Harvard (1915), d'un baccalauréat en droit de la Faculté de droit de Harvard (1918) et d'un doctorat en psychologie de Harvard (1921). Le titre de sa thèse était « Systolic blood pressure, symptoms of Deception and constituent mental states » (Tension artérielle systolique, symptômes de déception et états mentaux constitutifs). Dans sa thèse, il décrit comment la tension artérielle change lorsqu'une personne ment pendant un interrogatoire. Cette découverte fit naître en lui le désir de construire un détecteur de mensonges.


Les théories de Marston sont décrites dans deux ouvrages intitulés « Emotions of Normal People » (Les émotions chez les personnes normales ») (1928) et « Integrative Psychology, A Study of Unit Response » (Psychologie intégrative, une étude sur la réponse de l'unité) (1931). Outre ces livres, il a également produit de nombreux articles dans des revues académiques. C’était un grand connaisseur des théories contemporaines et du fonctionnement du système nerveux. L'un de ses principaux intérêts était d'identifier les émotions de base et leurs fonctions neurologiques et physiologiques sous-jacentes. Grâce à ses recherches, Marston fut convaincu que les femmes étaient plus dignes de confiance et honnêtes que les hommes. Il s’est également engagé dans le mouvement précoce pour les droits des femmes tels que le contrôle des naissances, le droit de vote et l'égalité en termes d'opportunités de carrière. L'expression de son engagement envers le mouvement féministe est apparue sous forme de « bandes dessinées » qui mettaient en scène une héroïne féminine, Wonder Woman, l’ancêtre de la Lara Croft d'aujourd'hui.